samedi 29 août 2009

Polémiques autour du prochain media social dominant !



Périodiquement, on annonce le big switch vers un nouveau media social dominant. Il convient alors de vite découvrir ce nouveau media social est d'y retrouver ses amis pour continuer les conversations... Ainsi, il y a peu, on annoncer sur Twitter dans FriendFeed et dans de nombreux blogs, que migration était en cours de Twitter vers FriendFeed.

Sur techtoc.tv, on prépare un webcast sur ce sujet des polémiques qui entourent l'arrivée toujours annoncée du prochain media social dominant.

Le Web 2.0 a été caractérisé depuis son début par une multitude de types d'outils (blog, wiki, microblog, réseau social, partage de favoris ou autres). Pour chaque type d'outil, on dénombre une multitude d'outils, par exemple 120 solutions de Wiki sont référencés sur wikimatrix.org.

Compte tenu du temps nécessaire sur chaque outil, pour développer son projet, son réseau, son influence, ses loisirs ou son business il est vital de choisir les bons outils.

Pour choisir le bon outil deux écoles s'affrontent.


Les pragmatiques pensent que 2007 est l'année Myspace, 2008 l'année Facebook, 2009 l'année Twitter. Selon eux, il suffit de devancer légèrement ce qui sera l'audience maximale et d'investir massivement dans quelques grands carrefours du Web. Ainsi Facebook et Twitter peuvent suffir pour développer vos projets, votre réseau, votre influence, vos loisirs et vos business. Les pragmatiques utiliseront leur influence pour draîner le maximum d'utilisateurs vers ces carrefours : votre page fan ou votre groupe Facebook, ou vos followers qui s'ajoutent aux milliers de followers déjà engrangés. Pour le pragmatique, le meilleur outil est le plus efficace.


Les puristes eux cherchent le bon panel des meilleurs outils. Dans cette stratégie basée sur l'analyse ou les convictions (ex. "l'open source ou rien"), il est primordial de tester plusieurs outils du même type. Pour le microblog, Twitter sera comparé à Plurk, Identi.ca et FrienFeed par exemple. En tant que puriste on s'illustrera à comparer Twitter au tout nouvel outil de microblog qui vient de sortir. Les puristes utiliseront des arguments rationnels pour tenter de provoquer le big switch :
- passons tous de Twitter à Identi.ca puisque ce dernier permet aussi de tweetter et en plus il est open source, etc.
- passons tous de Twitter à FriendFeed puisque ce dernier permet des vraies conversations, des ajouts d'images, des personnalisations, etc.
Pour le puriste, le meilleur outil est le plus intelligent.

Alors qui a raison ? Au départ le puriste a raison trop tôt. Et il n'aura vraiment raison que si (et quand) il aura réussi à convaincre une masse critique de pragmatiques. Le pragmatique lui attend le bon moment pour investir le nouveau média social dominant. Le pragmatique a donc raison sur le timing alors que le puriste à raison sur les fonctionnalités intrinsèques de l'outil. C'est pour cela que les puristes et les pragmatiques ont du mal à se comprendre et qu'un débat sur le bon outil déchaîne toujours les passions et les trolls.

11 commentaires:

Sylvain Maret a dit…

Merci beaucoup pour cet article.

Pour le moment je reste avec LinkedIN, Facebook et Twitter.

Sylvain

marsupilamima a dit…

pour moi ni polémique, ni débat, chacun fait comme il lui plait et basta cosi

jadlat a dit…

voici une distinction qui ne manque pas d'intérêt. A cela, il faut ajouter à mon avis une bonne dose de buzz. Le timing appartient toujours à mon sens aux financiers. Je suis étonné par exemple du buzz sur friendfeed à quelques jours de son rachat par facebook. Au final, je ne suis pas sur que, pragmatique ou puriste ayons vraiment le choix.

Stan J a dit…

@marsupaliamima : bien sur sauf que ce le niveau d'intérêt de ce genre de services dépend aussi de son nombre d'utilisateurs... Les précurseurs ont donc intérêt à faire un peu de prosélytisme. D'ailleurs, FriendFeed ne faisait aucune pub, comment le service serait il connu autrement ?

@Jadlat : quel rapport avec les financiers ici ? En occurence, le buzz friendfeed a été lancé par un "puriste" ;-)

marsupilamima a dit…

c'est affreux à dire mais j'aimais mieux FF quand y avait moins de monde, c'était cosy....

Emmanuel GADENNE a dit…

@tous
Merci pour vos commentaires, je précise que ce débat a également lieu sur Techtoc.tv
Je vous recommande ce site, une superbe WebTv sur les technologies et les médias online.
http://bit.ly/JL0qH

Le figaro.fr vient de consacrer un article au sujet du futur social média capable de détrôner Twitter :
http://bit.ly/kgvy2

@SylvainMaret : je teste beaucoup de média sociaux. A un instant t, j'en utilise un plus que les autres : Twitter pour l'instant
http://twitter.com/EmmanuelGadenne

@marsupilamima : à titre individuel, chacun fait comme il veut et tu as raison. Pour les entreprises, il faut faire les bons choix stratégiques, par exemple quand on fait développer une application Facebook virale, il faut croire à la pertinence et à la durabilité de ce réseau par rapport à la cible que l'on veut toucher.

@jadlat : C'est FriendFeed qui aurait eu intérêt à se faire buzzer avant de se faire racheter. On a pas vraiment entendu parlé de ça, non ?

@Stan_J : c'est vrai que derrière le puriste il y a parfois un évangéliste qui sommeille et qui aime convaincre de l'intérêt du nouveau média social.

jadlat a dit…

C'est une impression. On savait que friendfeed était un bon produit, même si perso je ne m'y retrouve pas. Certain avaient mêm prédits que ce serait le futur outil à exploser.
Mais si vs voulez, je me déconnecte et trois semaine plus tard tout le monde est sur friendfeed alors que cela était relativement confidentiel. Et là dessus on apprend l'achat par facebook du service. Je trouve que ceux sont deux phénomènes très proches l'un de l'autre. Et pour tout dire j'ai du mal à y voir une coïncidence mais je peux me tromper.
Alors le phénomène de buzz autour de friendfeed est peut être monté pour faire monter les enchères ou alors pour l'imposer comme évident au moment de l'achat avec la marque facebook.
J'en sais rien, ce ne sont que des hypothèses mais j'ai vraiment du mal à ne pas voir deux évênements liés. Pas avec des millions en jeu !
Et oui je pense que les maîtres de ce jeu, ce sont des financiers et pas de doux évangélistes. Je pense que les communautés sont instrumentalisé en ce sens même si je pense aussi que les personnes qui utilisent sont de bonne foi, pragmatiqu et idéaliste.

Mais il ne s'agit que d'hypothèses ! Je ne prétends à aucune vérité.

@stan_J tu peux m'en dire plus sur le puriste qui a lancé le service, ça m'intéresse de connaître l'histoire

Stan J a dit…

@jadlat :

Oublies tes théories fumeuses ;-)

1. FriendFeed n'a rien à foutre du marché français. De toute façon on est toujours à la ramasse sur ces trucs, et ils ont largement assez à faire avec le utilisateurs US. De plus, multiplier les pays rend plus difficile la gestion du feedback et compagnie.

2. La véritable histoire, c'est que c'est narvic qui a lancé le truc (https://friendfeed.com/narvic/300559ab/bon-je-quitte-twitter-poursuis-sur-friendfeed)
Et beaucoup de monde a suivi. Ca parait con et très simple mais c'est la stricte vérité.

Mais bien sur, seuls ceux qui étaient déjà sur FF l'on vu, après ce n'était qu'un mouvement de masse ;-)

jadlat a dit…

tu le dis

fredbascunana a dit…

Un petit sondage Twitter VS FriendFeed : http://bit.ly/vvYyP

Emmanuel GADENNE a dit…

Merci à tous pour vos commentaires :-) !
Un débat vient d'être enregistré en WebTV avec @Stan J, @fredbascunana, Fabrice Epelboin et moi. Diffusé en 2 parties, il sera disponible d'ici quelques jours sur http://techtoc.tv