vendredi 6 février 2009

Webreputation

Merci à Emilie Ogez de doppelganger.name pour cette synthèse sur la surveillance de sa réputation en ligne.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Donc grosso modo on passe sa vie à faire de la veille sur sa vie... aucun intérêt.

Emmanuel Gadenne a dit…

@Anonyme. Merci pour ton commentaire. Je suis d'accord avec toi, il faut éviter d'être nombrilliste et de perdre du temps en futilité. Cependant, pour certains métiers (par exemple, artistes, consultants, indépendants, professions libérales, entrepreneurs, dirigeants, communiquants, publicitaires, coachs, etc.) il est très important d'avoir une bonne réputation. Certains outils simples, comme Google Alert, permettent de suivre la majorité de ce qui se dit sur son nom sans rien faire. C'est aussi l'occasion d'avoir un regard critique sur les trâces que l'on a laissés, volontairement ou non, lors de son passage sur le Web. Pour moi en tout cas c'est instructif, donc j'y vois un intérêt. En outre, la même méthode est utilisable pour surveiller ce qui se dit sur son entreprise, son produit, sa marque, ses artistes préférés, la personne qu'on a décidé de soutenir, etc. Pour moi, il y a beaucoup d'usages intéressants à ce type de techniques. J'ai ainsi une Google Alerte sur le nom de ma boîte, ce qui me fait une mini revue de presse à chaque fois que quelque chose est publié sur celle-ci. Bien-sûr, il faut des mots bien discriminants et peu d'alertes sinon on est submergé de mails.