vendredi 26 décembre 2008

Enquête IFOP sur les réseaux sociaux

L'Ifop a réalisé une enquête sur les usages des réseaux sociaux. Cette enquête a été réalisée sur un échantillon représentatif de 3046 personnes internautes, interrogées durant les mois de septembre et d'octobre 2008.

On constate une forte progression de la notoriété des réseaux sociaux en ligne, au cours des douze derniers mois (+16%). 

78% des internautes connaissent les principaux sites de réseaux sociaux, au moins de nom, avec en tête Facebook (+30% de progression en un an), MySpace (+12%) et assez loin derrière Viadeo, LinkedIn, Twitter, Seesmic puis Friendster. La notoriété de ces sites de réseaux sociaux a beaucoup progressé parmi les plus de 35 ans qui les connaissaient peu.

27% des internautes interrogés déclarent être membre d'un réseau social. Dans l'ordre les taux d'internautes qui sont utilisateurs de ces différents sites vont jusqu'à 23% pour facebook, suivi de 12% pour myspace, 7% pour viadeo et 3% pour linkedIn.

Les réseaux sociaux en ligne recrutent la grand majorité de leurs membres parmi les classes d'âge les plus jeunes, les CSP+ et les inactifs (groupe composé très majoritairement d'élèves et d'étudiants). Les internautes de 18 à 24 ans sont nombreux sur Facebook : 60% d'entre eux déclarent l'utiliser ! Ils sont aussi présents en nombre sur myspace, viadeo et Linkedin. Sans surpise, les cadres apprécient viadeo, LinkedIn mais aussi Facebook. La connexion quotidienne aux réseaux sociaux en ligne ne concernent qu'une minorité d'utilisateur.

Les utilisateurs les plus assidus sont ceux de Facebook : un quart des utilisateurs s'y connectent tous les jours et la moitié des utilisateur s'y connecte au moins une fois par semaine. Ce taux d'usage hebdomadaire tombe à un tiers pour viadeo et 31% pour Linkedin. 

Par extrapolation, le nombre d'internautes membres de réseaux sociaux est passé de 6 à 8 millions d'individus en un an. Ce recrutement massif de nouveaux membres se traduit par de nouvelles attentes : les nouveaux utilisateurs cherchent aujourd'hui avant tout à retrouver d'anciens camarades de classes ou d'anciens amis (+22%), reléguant au second plan la volonté de développer son réseau.

1 commentaire:

Gularu a dit…

Étude très intéressante et bonne analyse.