samedi 25 octobre 2008

Poke me i'm famous !

Dans un article de 01net, Loic Lemeur, le fondateur de Seesmic, déclarait : "J'ai fêté récemment mes 5 000 friends sur Facebook. [...] D'abord, ils constituent ma première source d'information. Un moyen complémentaire (en plus des blogs) d'échanger avec mes relations. Et c'est comme ça que je construis ma société. J'apprends énormément de mon réseau et chaque jour, j'ai l'opportunité de nouer des partenariats."

Dépassons un peu cette vision enchanteresse : 
Bien-sûr, certaines personnes très connues comme Loic Lemeur doivent recevoir beaucoup d'invitations et pour les autres, avoir 5000 amis dans Facebook demande juste la patience d'envoyer le nombre suffisant d'invitations (!).

Mais est-ce que tous ces amis sont vraiment nos amis ?!?

Voici enfin la traduction en français de Facebook in real life. Bon exemple d'un anonyme "pris dans la toile"...


Comme toujours la réalité dépasse la fiction, lorsque le visteur Facebook, un anglais de 34 ans, a un couteau de cuisine et un hachoir et qu'il tue sa femme après avoir constaté que celle-ci s'affichait avec le statut "single" dans Facebook ! Au secours !

5 commentaires:

Claude a dit…

Bonjour,
Comme dans tous les domaines, il en va de chaque individu de se fixer ses propres limites (rendre publique certaines informations ou non).

Emmanuel GADENNE a dit…

Tu as raison. J'imaginais pas que des informations très simples telle que ma date et mon lieu de naissance sont utilisables par un escroc qui se fabriquerait une nouvelle identité en usurpant la mienne ! Facebook propose de divulguer ces informations. Du coup, comme lieu de naissance, j'ai utilisé en lieu et place la grande ville la plus proche de mon vrai lieu de naissance...

BJC a dit…

Pour exemple... cette ado de 17 ans retrouvée morte la semaine dernière... elle avait un blog et était inscrite sur Facebook. Selon les informations données sur cette affaire par les médias, un lien pourrait être établi entre son assassinat et son webusage... son adresse figurait sur le site... Certes cette information est à prendre au conditionnel mais ouvre le débat chez les élus ;-)

Emmanuel GADENNE a dit…

Facebook n'est hélas pas le seul site à vous inviter à partager votre adresse personnelle : Unyk par exemple le propose aussi.
Dans les échanges avec des "amis virtuels", la plus grande prudence s'impose : step by step, communication par mail ou Instant messaging, échange par téléphone ou rencontre dans un lieu public... Ne donner son adresse que lorsque l'on se sent parfaitement en confiance. Et n'oubliez pas qu'avec Google il est facile de croiser des informations... Celui que vous avez croisé sur facebook peut vous googler puis tomber sur votre profil dans un réseau social, et si par exemple vous cherchez un emploi, il peut vous demander un CV word ou PDF dans lequel vous affichez votre adresse personnelle.
Donc prudence et "progressivité" dans les échanges d'informations sont ma recommandation.

BJC a dit…

J'ai été la première à conseiller dans le débat sur le CV sur RégionsJob (blog emploi) de ne pas afficher son adresse perso sur son e-CV. Mettre la ville est amplement suffisant. on peut réserver son adresse complète sur sa lettre de motivation.
Personnellement, je ne donne même pas mon numéro de tel sur Viadéo et je crois que j'ai bien fait au regard des demandes de mises en contact... euh... comment dire ? rapproché ;-)
Mais cela ne me met pas à l'abris ! et j'avoue que c'est qque chose que je redoute. Pas forcément le côté faits divers mais l'intrusion in my real life d'inconnus "qui me veulent du bien"
à très bientôt Emmanuel et merci encore de tous ces échanges ici ou ailleurs