lundi 11 février 2013

Les tours de carnets, après Rhodia vint Moleskine


Voici la tour des carnets Moleskine que j'ai noirci depuis le 1er janvier 2012. Je me souviens bien de ce jour là, le 1er janvier 2012, quand j'ai reçu la proposition d'un éditeur, pour écrire le premier livre en français sur le Quantified Self, autrement dit la mesure de soi. 

Je me souviens bien de ce jour là, le 1er janvier 2012, où j'avais aussi pour la première fois un carnet Moleskine entre les mains... Et je me suis souvenu de 3 années entre 2003 et 2006, où j'avais noirci des carnets Rhodia avec toutes mes données personnelles quotidiennes, toutes mes "mesures de moi". Alors j'ai accepté une certaine vérité en face : "oui finalement, en dépit de mes hésitations, j'avais peut-être une certaine légitimité pour écrire sur la mesure de soi et les données personnelles".


J'ai commencé à noircir les pages de mon premier carnet Moleskine le 1er janvier 2012 et seize semaines plus tard mon premier livre était terminé, le Guide Pratique du Quantified Self, mieux gérer sa santé, sa vie, sa productivité.

Une fois le livre terminé, j'ai gardé l'habitude d'acheter et de noircir des carnets Moleskine. J'aime les carnets fins : on peut en porter plusieurs sur soi, un pour chacun des projets que l'on veut fait aboutir en parallèle. J'ai aussi le carnet plus épais, le carnet Moleskine Evernote, où l'on peut tout noter et associer chaque page manuscrite à une note dans Evernote. 

J'aime ce travail d'écriture, mi manuel mi intellectuel, quand la pensée se met peu à peu en formes, quand les idées s'inscrivent dans la matière par le contact physique entre la main, le stylo, le feuille...  Et puis de temps en temps ça repose des écrans !

Et vous, avez-vous des belles histoires de petits carnets à partager ?

3 commentaires:

Morgane FALZERANA-THEBAULT a dit…

Même chose pour moi avec les carnets moleskine! Je les adore!! Pour ma part, j'utilise des petits formats souples. Chacun me sert à écrire une synthèse simple de période de l'Histoire pour mon fils Alaric. Le premier s'appelle: "Bréviaire d'Alaric sur La Révolution Française". J'espère que le fait que ce soit écrit à la main par sa maman donne envie à Alaric de le lire et d'apprendre l'Histoire de France!

mb a dit…

depuis des lustres je noircis des carnets. mes enfants ont conservés ceux ds lesquels, chaque matin, avant de partir bosser, le leur ecrivzis un -calin du matin. initialement c etait pour repartir les corvées familiales, ils sont devenus de petits coffres forts de tendresse:)

Emmanuel Gadenne a dit…

@mb : merci pour ta belle histoire de carnets petits coffres forts de tendresse.

@Morgane Falzerana-Thebaut : son enfant c'est aussi, entre autres, une de ses plus belles sources d'inspiration.