lundi 8 mars 2010

Quoi de neuf concernant les applications mobiles de géolocalisation, dismoiou, yuback, plyce et foursquare ?


Dismoiou (à l'internationnal tellmewhere) compte déjà 500 000 utilisateurs. Il s'agit majoritairement de trentenaires urbains. Dismoiou ouvre sa base aux commerçants (ils sont déjà 600). Les commerçants utilisent dismoiou pour proposer des promotions. Dismoiou est rémunéré si l'utilisateur a effectivement utilisé la promotion. C'est astucieux. D'ici quelques jours, la nouvelle version 2.1 de dismoiou apportera plus de fonctionnalités sociales : il sera possible de connaître les endroits où sont ses amis.


Yuback enregistre déjà jusqu'à 300 utilisateurs connectés en simultané. Il s'agit en majorité de 25-35 ans, soit une cible moins jeune que prévue. Les plus jeunes semblent plus attirés par adopteunmec. 70 à 75% des connexions à yuback sont réalisées directement depuis un iPhone. Certaines personnes utilisent aussi yuback pour retrouver une connaissance perdue de vue depuis des lustres. La prochaine version intégrera un tchat, mais elle sera payante pour les hommes.


Plyce regroupe en majorité des utilisateurs de 25-35 ans. 80% de ces utilisateurs se connectent via facebook connect. Les utilisateurs se localisent chez des commerçants. Bientôt des abonnements seront proposés aux commerçants qui disposeront ainsi d'un canal d'informations à destination de leur clientèle fidèle. plyce proposera prochainement une version desktop.


Foursquare propose des badges d'entreprises (Zagat, Metro News...) et constitue des bases de données sur nos localisations. Ceci devrait lui permettre d'atteindre rapidement la rentabilité. Un tutorial en français sur foursquare est en-cours de construction.

Ainsi l'hyperlocal marketing est en marche et je voudrais pas rater ça :-)

2 commentaires:

Darkam a dit…

Intéressant, une bonne nouvelle ce développement pour Dismoioù qui me semble plus pratique à utiliser sur iphone que Foursquare, cette dimension de géolocalisation d'amis devrait ouvrir de nouvelles perspectives.

La Grenadine a dit…

Pour l'instant, pas très fan de la géolocalisation.
J'en vois pas, pour le moment, un grand grand intérêt... sauf si on se fait kidnapper avec le smartphone dans la poche, why not. ^^'