dimanche 7 août 2011

twinome


Je pense qu'il est vraiment possible de se soutenir efficacement et de s'aider via les réseaux sociaux, et que cela va bien au-delà des likes ou des +1 distillés de-ci delà.

Pour cela, nous* proposons la constitution d'un twinome, néologisme basé sur la concaténation de Twitter et de Trinôme. Dans un twinome, chaque participant communique avec les deux autres participants dans une proportion de 20% public et 80% privé. Il n'est pas nécessaire de beaucoup se voir in real life pour former un twinome. Il suffit de pouvoir se faire confiance à 100% et de disposer d'une vraie disponibilité pour les échanges en privé, par exemple les direct messages sur Twitter. Je recommande d'établir une chaîne ininterrompue de messages privés entre chaque membre du twinome et les deux autres. Pour respecter le rythme de l'autre, il suffira d'attendre tranquillement qu'il ait répondu avant de le relancer.

Les participants d'un twinome ne cherchent pas l'un chez l'autre de l'amour ou du sexe, mais l'admiration est acceptée. Chacun vit sa vie de son côté in real life et il ne faut pas envahir la vie de son twinome. Par contre, en ligne, la solidarité entre les membres du twinome est totale. Le twinome fonctionne sur l'amitié et sur le troc de mentoring. Chaque participant pourra être le mentor d'un autre participant du twinome sur une activité où sa légitimité est reconnue par le mentee.

Le twinome permet de servir différent objectifs :
  • toujours disposer d'au moins deux personnes à qui on peut tout confier 
  • ne pas trop mettre de pression sur une personne et éviter le syndrome du "meilleur ami devenu trop encombrant"
  • stabiliser le cadre des échanges parce qu'on se confie mais qu'on ignore ce que les deux autres membres du twinome se disent entre eux en privé
  • disposer de deux alliés si on lance une opération en ligne préalablement validée en privé par les autres participants au twinome
  • en cas de coup dur, savoir que les deux autres membres du twinome sont en train de préparer un plan de soutien rien que pour vous

* J'explore le Web, au moins autant en pratique qu'en théorie : nous avons constitué un twinome Emmanuelle Perrier, Carole Blancot et moi. J'ai identifié assez facilement ce que chaque membre de ce twinome pouvait m'apporter et ce que je pouvais apporter à chaque membre du twinome. Mon premier retour d'expérience : 
- c'est déjà un énorme soulagement de pouvoir confier ce que je veux en message privé et cela me permet de recentrer ma communication en public sur du partage d'informations positives.

Je ne suis qu'au début de mon exploration du twinome mais je voulais marquer le premier jalon de sa création, pour mieux y revenir par la suite...


Edit n°1 : merci pour l'intérêt porté au twinome. N'hésitez pas à utiliser le fil de commentaire pour passer vos annonces, si vous souhaitez trouver des compa/gnes/gnons pour former votre twinome.

Edit n°2 : Le point de vue d'Emmanuelle Perrier à propos du twinome, 9 août 2011. 

Edit n° 3 : Le twinome de Carole Blancot, 10 août 2011. 

Edit n° 4 : twino.me est lancé, 14  août 2011.

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Mon point de vue aujourd'hui est qu'un fonctionnement "twinomal" de cet ordre ne peut trouver à se déployer que dans un certain cadre :
- Respect de la vie intime de chacun ce qui n'exclue pas d'en parler
- Respect du rythme de chacun URL, de ses silences quand il est occupé IRL (in real life)
- Être neutre, non jugeant et bienveillant.

Si ces règles sont également nécessaires IRL, elles le sont encore plus dans un environnement propice aux ambiguïtés.

Nous testons donc tous les 3 avec Emmanuel GADENNE et Carole BLANCOT un mode de fonctionnement relationnel spécifique qui me fait soutenir encore une fois la thèse que le TOUT EST BIEN PLUS QUE LA SOMME DES PARTIES !

Voyons voir avec le temps comme cela évoluera ! Can't wait ! :)

Emmanuelle PERRIER

Carole BLANCOT a dit…

J'ai vite compris que sur le web, une des actions à mener en priorité est d'identifier ses cibles puis de les observer pour découvrir leurs modes relationnels, leurs objectifs, leurs centres d'intérêt...
Par cible j'entends des individus qui rejoindront soit votre sphère perso soit votre sphère pro, soit encore les 2 parfois qui s'imbriqueront alors.

Vos cibles sont : vos concurrents que vous placez sous surveillance, vos relais, vos amis, vos potentiels commanditaires, vos complices, vos alliés...
Via et avec le web des affinités et des complémentarités se créent facilement.

Il faut être attentif à ne pas vous dévoilez ou donner votre confiance à n'importe qui. La confiance peut s'éprouver de façon préalable et à l'insu de tous, en DM, par téléphone, IRL ou par des outils de visio-conférence.
Il m'est arrivé néanmoins de me tromper et d'être déçue 3 fois, je l'avoue.

J'ai trouvé en Emma et Manu des personnalités relativement atypiques dont les traits et les objectifs perso/pro ressemblent et complètent bien les miens. Longue vie au twinome ;)

Christophe Malo a dit…

L'idée est intéressante.
Question : Est-ce qu'une personne peut-être membre de plusieurs twinomes ?

Emmanuelle PERRIER a dit…

Pourquoi pas Christophe.
L'intérêt à mon sens, n'est pas la restriction par l'exclusion mais plutôt l'enrichissement par la complémentarité.
Si d'un twinome à l'autre, vous devenez un vecteur de valeurs, jackpot ! :)

AnathalieTM a dit…

J'admire vraiment l'idée :)))
Mais curieusement j'aurais du mal à adhérer et me restreindre au Trinôme!
Je pratique le Binôme voire le plurinôme et dans le respect des conditions dont vous soulevez par contre :
- Disponibilité
- Respect de l'autre
- L’honnêteté au max
- Voire l'amitié/amour en tout bien tout honneur!!!
Très belle initiative et vive le partage, la confiance même IVL :)))

@AnathalieTM

Anonyme a dit…

j'ai vu ca ce matin, je m'interroge. C'est à la fois très intéressant, et très contraignant. Et pas de sexe !! Pas de sexe quoi ! :) :)

Twisomie21 a dit…

En voilà une idée qu'elle est belle et gentille !

Wladimir a dit…

J'aime beaucoup cette idée qui illustre cette philosophie du web que nous arrivons tous à conserver depuis le début. Cependant, j'avoue que je ne saurais trop comment m'y prendre pour trouver les deux autres membres.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Pourquoi avoir besoin de "formaliser" et de donner un nom à des échanges entre trois copines ? C'est sympa pour vous trois et on est content pour vous, mais qu'est-ce que cela peut apporter aux autres de le savoir ? Je pense qu'il faut laisser une certaine place à la spontanéité et suis d'accord avec Anathalie quand elle parle de "pluri". Je refuse de me limiter aux gens que je connais déjà et suis sûr que des petits nouveaux très intéressants arrivent tous les jours.

Emmanuel Gadenne a dit…

Rodolphe Falzerana (@RFalzerana sur Twitter) cherche 2 personnes pour créer un twinome avec lui. Je connais bien Rodolphe IRL. Il a participé à la traduction en français de L'effet Whuffie de Tara Hunt. Je vous le recommande chaudement. Si vous êtes intéressé contacté le directement.

Soyeuse a dit…

Pourquoi formaliser la conception d'amitié? Pourquoi vouloir en créer à tout prix ?

Il faut vraiment arrêter de vouloir créer des concepts à tout va. Où est la spontanéité qui fait le bonheur de l'échange ?

Soyeuse a dit…

Pourquoi formaliser la conception d'amitié? Pourquoi vouloir en créer à tout prix ?

Il faut vraiment arrêter de vouloir créer des concepts à tout va. Où est la spontanéité qui fait le bonheur de l'échange ?

Joe a dit…

J'aime bien le concept aussi. C'est l'idée des franc-maçons... qui est une idée plutôt pas mal.

Je créer une mini-communauté et j'apporte mes compétences à chacun d'eux en attendant la même chose de leurs côté.

J'aime bien l'idée. S'il y a des volontaires pour tester le concept : @likejj on twitter.

Jennifer Daumec a dit…

Je suis une idéaliste et je pense sincèrement qu'au delà du "buzz", vous pouvez (êtes en mesure, avez toutes les cartes pour) poser les bases (exprimer en mots) de ce dont le monde et les hommes qui le composent ont besoin pour avancer mais surtout continuer d'évoluer.

Le web est un nouveau paradigme qui n'a, à mon sens, d'autre ambition que de transformer les rapports entre les hommes. Plus d'écoute, plus de bienveillance, plus de reflexion et de prise de hauteur (oui, surtout).

C'est important de poser les mots (constituant même) d'un modèle, à mon sens, préexistant et intrinsèque à la nature humaine (je suis profondément humaniste).

Peut etre, et je l'espere, êtes vous en train de modifier, à votre niveau, l'ADN de l'inconscient collectif par les nouvelles valeurs que votre concept promeut, qui sait ?

Peut-être doit-on (on, nous les hommes en général) en passer par là pour en (re)venir à une sorte d'état de nous supérieur (toujours un peu égoiste mais bien moins que ce qui ne se pratique de nos jours).

Bonne soirée Emmanuel et continue d'avancer avec ce #twinome sympathique et compétent mais aussi d'évangéliser et inspirer notre chère webosphère :)

Stéphane ( @rossefeofficial ) a dit…

Bonjour ,

j'ai écouté , lu les commentaires sur le twinome et le sujet est très intéressant.
La conception et le lancement de celui ci est forcément une réussite dans le sens où c'est une nouveauté .
L'idée est belle mais me semble peut etre restreinte .
Je pense que limiter le nombre de personnes , c'est encadré un milieu , des opinions qui peuvent etre mal perçus par l'ensemble des autres followers .
Il est là pour gagner en puissance et pour avoir une influence URL et surement bénéfique IRL .
Si j'en crois (et vois) les commentaires , d'autres twinomes ne s'est pas montés .( Euh , je peux me tromper )
Une raison , peut etre , celle de ne pas rivaliser avec le votre .
Votre twinome ne s'est pas fait du jour au lendemain .
Il a dû être longuement étudié avant d'être lancé . Il est donc déjà puissant .
L'avantage d'un groupe est sa force face aux autres twinomes .
Constituer un twinome , c'est aussi montrer que nous sommes plus fort et plus influent qu'un twitter seul , non populaire .

Le twinome est donc plus professionnel d'où une certaine limite .
Ne faisant pas partie professionnellemnt de tout ce milieu web , je prends le twinome comme un sens contraire à Twitter .
Un réseau social est un échange professionnel , personnel , culturel où tout le monde y trouve son compte à travers différents followers .
Si je dois apartenir à plusieurs twinomes pour y trouver plusieurs valeurs , le twinome n'a plus lieu d'être.
Ne pensez vous pas que créer des clans est sujet à avoir des alliés comme des ennemis entres twinomes .
Je pense que Twitter est tellement riche que de se fondre dans un micro groupe , tout le monde n'y adhèrera pas .

Le but est que tout le monde se lance dedans , non ?

Twitter n'est pas qu'un outil professionnel , c'est aussi un réseau social .

Le twinome ne devrait il pas être une liste constituée de 3 personnes .
L'avantage de la liste est que nous pouvons y adhérer .

L'idée est belle et énorme et je me permet d'y trouver des points négatifs pour faire avancer votre twinome , lui donner un tremplin de lancement et savoir quelles réponses vous pouvez m'aporter .

Je le répète l'existence du twinome doit effectivement permettre aux gens IRL de retrouver une certaine confiance en eux et de savoir rebondir professionnellemnt mais ne peut marcher dans tous les milieux .

Le réseau social permet aux personnes du monde entier de se rapprocher , de ne pas s'isoler psychologiquement et géogrphiquement . Le twinome , je ne suis pas sur .

A l'heure actuel , la vie IRL professionnelle , c'est souvent divisé pour mieux régner .

J'ai toutes ces interrogations qui me trottent avant de me décider à monter un twinome . Que pensez vous de tout cela ?

En attente de vous lire .

Cordialement ,

Stéphane

Emmanuelle PERRIER a dit…

Hello Stéphane et merci pour ton commentaire !

Ecoute, je ne pense pas qu'il faille aller si loin dans l'analyse, vraiment.

Notre twinôme s'est formé spontanément et intuitivement sur des affinités communes.

Emmanuel en a montré les bénéfices en termes d'amitié, moi en termes du travail et Carole a très bien synthétisé en spécifiant des points importants.

L'émergence d'un twinôme doit être d'abord guidé par le plaisir du partage. Le reste vient tout seul ensuite, pour peu que la confiance se soit établie. Nous sommes unanimes sur ce point.

Rester simple et humble est encore ce qu'il y a de mieux, et pour finir, par pitié, que l'on oublie ces histoires de compétition, d'influence, de plus fort que…etc ! Nous ne sommes pas du tout dans cette dynamique là. Cette dictature de l'individualisme fait de terribles dégâts sur l'humain, j'en sais quelque chose ! ;-)

Fais-toi plaisir, en premier lieu !

Stéphane (@rossefeofficial) a dit…

Bonjour Emmanuelle ,

Merci pour cette réponse collective twinome qui passe à merveille et qui est très intelligente.

Il est vrai que je veux me faire plaisir sur Twitter et ne peut me limiter .

Effectivement , il faut une constitution du twinome naturelle .

A en parcourir la TL , je vois des twinomes qui se cherchent et ce blog est un peu dédié aussi au développement du nombre de ceux ci.
Cà me semble moins naturel que vous 3 .

Je reste sur une position plus professionnelle pour le twinome que personnelle et qu' il y a forcément un peu d'inffluence , vu la communication qui passe sur le sujet .

Je tiens à signaler que personnellement ou professionnellement , je ne connais aucun des membres du twinome et que je donne juste un avis personnel .

Bon continuation au twinome .

Pour le moment je ne peut y adhérer mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis .

Bon courage à vous et des félicitations pour cette initiative .

Stéphane

Anonyme a dit…

Bonjour.
Je vais aller droit au but : le twinome ce n’est vraiment pas mon truc. Je ne vois pas l'intérêt de mettre un contrat sur de l'amitié et de le répéter sur Twitter. Il me semble que l'une des forces de ce réseau c'est que tout le monde à son mot à dire et les échanges se font dans une spontanéité extraordinaire. S'enfermer dans un groupe c'est pour moi aller à l'opposé...

Pourquoi en parler comme c'était un concept. Pour moi ce n'est absolument un. Je pense qu'un gros problème de confiance est derrière cette idée. Si vous aviez une vie (une vraie), vous sauriez que Twitter, le web 2.0 et toute la «digitalité» dans notre vie en 2011 ne sont que pures merdes. Seuls l'amour, l'amitié et la famille restent après tout.
Pour finir, sortez, aérez-vous l'esprit, rencontrez des gens dans la vraie vie et on en reparle.